Sigvarðr Wilhjelmson
Hrólfr Wilhjelmson
Balder Bjørnsson
Tove Hárfagri
Harald Alriksson

Au-delà du mythe et des légendes, nous savons peu de choses sur l’enfance d’Harald. Fils d’Alrik Stigand, « le voyageur, le marcheur », et de Brunhilde, il serait né au pied d’Ulriken, dans un petit village tout proche d’Alrekstad (Norvège), autour des années 979-981. Très tôt, son village est ravagé par Håkon Sigurdsson, venu réprimer un soulèvement de la noblesse locale à la tête duquel se trouvait Alrik. Suite à la mort de ses parents, Harald se réfugie dans la forêt de Byfjellene; c’est alors que commence la légende. Ce massif mystique englobe sept montagnes dont Floyen, Rundemanen et Ulriken. En certains endroits, il est composé de pentes douces boisées, dans d’autres de ravines abruptes, en particulier dans le nord d’Ulriken. Un versant proche de cet endroit s’appelle d’ailleurs Dødsdalen, la Vallée de la Mort. Le massif a une forme de croissant et abrite dans son creux Svartediket, le lac noir. C’est là qu’Harald fut recueilli et élevé parmi une harde de sangliers. Tout comme le sanglier, Harald est devenu essentiellement nocturne pour échapper à l’Homme. Sédentaire et attaché à son territoire, il sélectionne ses habitats selon la saison, l’heure du jour ou de la nuit et ses besoins alimentaires. Le climat extrêmement rude et les conditions de vie très difficiles ont fait d’Harald un redoutable guerrier, expert dans la survie et déferlant sur ses ennemis tel un sanglier en furie. Arrivé à l’âge de 17 ans, Harald décide de sortir de l’ombre ! Il rejoint alors les troupes d’Olaf Tryggvason qui s’empare de la Norvège après le meurtre du Jarl Håkon Sigurdsson. Redoutable combattant et fin stratège, caractérisé par son casque à la soie d’or, Harald « celui qui commande l’armée », se fait très vite remarquer par Olaf, qui l’envoie aux Orcades, aux îles Féroé, en Islande et même au Groenland. La légende dit qu’au son de son cor surgissent des forêts 300 sangliers capables à eux seuls de changer l’issue d’une bataille. Cependant, en l’an 1000, une coalition réunissant Olof Skotkonung de Suède, Sven Ier de Danemark et des opposants norvégiens menés par Eirik de Hladir mettent fin au règne d’Olaf Tryggvason; c'est la bataille navale de Svolder.  Harald, obligé de s’exiler, décide alors de partir pour l’Islande où il fait la connaissance d’Einarr Håkonsson, Wilhjelm Hrafnson et Alrun Foxdóttir. Ainsi commence une nouvelle page de son histoire, celle de Vegvísir.

 

Wilhjelm Hrafnson

Wilhjelm Hrafnson est le fils bâtard d’une favorite byzantine et d’Eric VI Le Victorieux, descendant d’Eric IV Anundsson. Selon Adam de Brême, Éric s'est allié avec le prince polonais Boleslas pour conquérir le Danemark et en chasser le roi Sven à la barbe fourchue. Il s'auto-proclame roi de Suède et de Danemark, qu'il dirige jusqu'à sa mort qui a lieu en 994 ou 995.

 Wilhjelm fut rapidement écarté de la vie politique au profit du fils légitime d’Eric, Olof Skötkonung, roi de Suède à la fin du Xème siècle. Il s’exile alors à l’est, devenant mercenaire sur les routes le menant sur les territoires byzantins et rus, servant notamment auprès de Sviatoslav le brave. Ses prouesses sur le champ de bataille lui valent le titre de Fils du Corbeau, Hrafnson. Il se mit alors à la tête d’une petite bande de mercenaires. 

Einarr Håkonsson

Einarr Håkonsson (978-) est un des 9 enfants d’Håkon Sigurdsson dit « le Puissant » (935-995), jarl de Hladir et Gouverneur de Norvège, et de Tora Skagesdatter. Il est le petit frère d’Eirik (964-1024) et Svein Håkonsson (970-1016), jarls de Norvège de 1000 à 1016 sous les règnes des rois Sven « Barbe-Fourchue » Ier de Danemark et Olof Skötkonung III de Suède, avec lesquels les trois frères ont combattu et défait Olaf Tryggvason à la bataille navale de Svolder en l’an 1000. Oublié par ses aînés lors du partage des terres norvégiennes malgré sa vaillance au combat (qui voit détruire son navire et mourir nombre de son équipage), Einarr se venge de ses frères en séduisant en secret Holmfrid, femme de Svein (et fille d’Eric VI de Suède), et en volant dans la même nuit le navire de guerre d’Eirik, Járnbarðinn. Il navigue jusqu’en Islande, où il se passionne pour les écrits du défunt scalde Egill Skallagrimsson, dont il a rencontré le petit fils Skúli Þorsteinsson, scalde et guerrier, lors de la bataille de Svolder. Par l’intermédiaire de ce dernier, qui deviendra poète à la cour d’Eirik Håkonsson, (le frère aîné d’Einarr), il transmet à Eirik et Svein un poème dans lequel il leur présente ses excuses et leur fait ses adieux. En gage de sincérité fraternelle, il demande à Skúli de voyager jusqu’en Norvège sur le bateau dérobé quelques temps plus tôt à Eirik afin de le lui restituer. Einarr s’installe alors modestement en Islande et s'y lie d’amitié avec un clan de voyageurs de tous horizons, fuyant tantôt un passé délicat, la conversion forcée ou en simple quête de richesses et d’aventures.

Erik Ödelinson    (Marchand)

C’est en 982 chez un couple de riches paysans, non loin de Enköping, dans la province de l'Uppland, que le jeune Erik naquit dans la chaleur d'un foyer aimant. La situation de ses parents était très prospère (terres, bétail, cultures de céréales, pêche, commerce de l’ambre...), sa famille étant ainsi parmi les plus puissantes de Suède. Leurs terres avoisinaient le magnifique Lac Mälar, à l'ouest de Stockholm. Erik y apprit à chasser le gibier sans faire de bruit, à pister sans perdre la trace, à pêcher sans lâcher prise et à reconnaître les plantes et champignons sauvages nocifs. Alors qu'il venait d'atteindre l'âge adulte et chassait le gibier, au coeur de la forêt sans âge d'Uppmyrby, Erik eut une révélation : il désirait un avenir tracé par lui et pour lui, et faire fortune de son propre chef. Ce dernier réussit à convaincre ses parents et partit donc pour sa première expédition avec un important stock d'ambre et de peaux en tous genres, et commença à commercer avec les régions proches de l'Uppland. Après quatre années de trocs et de commerce, Erik Ödelinsonr était désormais à la tête d'un important fond de produits rares: épices, étoffes, pierres et matériaux précieux... En l’an 1000, il participe à la bataille de Svolder aux côtés d'Olof de Suède (ami de sa famille) et d'Eric Håkonsson, dans laquelle il s’illustre en protégeant Olof d’un ennemi fourbe venu le prendre à revers. Il demeure d’ailleurs quelques temps auprès d'Olof qui avait une profonde affection pour ce jeune homme au culot et à la verve bien trempés. Par la suite, il poursuit ses expéditions vers le sud et vers l'est de façon à ramener les épices rares dont il avait entendu parler, et ce de 1002 à 1007. Ses voyages toujours plus lointains lui permettent également d'acquérir les ficelles du combat à deux mains en Extrême-Orient, la maîtrise de certaines substances toxiques en Perse et de perfectionner sa passion pour les arts culinaires ici et ailleurs. En 1008, il dirige ses pas sur les terres du Jarl de Norvège Éric Håkonsson. Ce dernier ayant un fort attrait pour les épices et les choses rares (verres, pierres etc…) il lui propose ses plus exceptionnelles raretés. Ses pas le mènent par la suite au comptoir de Kaupangr où il reste un bon moment et commerce avec grand succès. Erik entra dans un premier clan, avec lequel ce ne fut pas concluant, puis dans un clan de marchands où il se fit deux amis fidèles, clan qu’il quitta vite pour désaccord avec le fonctionnement interne. Ainsi, épris de liberté et toujours réfractaire à l’autoritarisme, il décida d’embrasser la cause du Clan Vegvisir car la philosophie de ce dernier collait d’avantage à ce qu’il attendait d’un clan.

Njáll Ivarsson

Élevé à Novgorod, Njáll grandit dans l'ombre d'un père absent. Ce dernier, mercenaire reconnu donnera à son fils le goût du combat. Les récits des exploits de son père l'orientent à son tour vers ce métier où fortune est facilement faite. Après divers travaux pour les riches marchands de la ville, Njáll rencontre quelques soucis avec une bande de bandits. Un soir, après un règlement de compte qui tourne mal, il est retrouvé inconscient derrière une auberge. Wilhjelm, sortant de la taverne, aide l'homme à se remettre sur pied et paye ses soins. Son sauveur accepte de l'aider à se venger, ce qu'ils firent par la suite. N'ayant jamais connu d'amitié, Njll décide de le suivre, et tous deux remontent alors vers l'Ouest.

Asgeir
Freyja
Bjørn Arnarson "Gamli"
Hjalmar Ásbjørnsson
Thorleif Asgeirsson
Gerulf Aslakson
Les Membres de Vegvísir
Ottilia
Egill
Thor
Mildrun Heðinnsdóttir
Valka