Au-delà du mythe et des légendes, nous savons peu de choses sur l’enfance d’Harald. Fils d’Alrik Stigand, « le voyageur, le marcheur », et de Brunhilde, il serait né au pied d’Ulriken, dans un petit village tout proche d’Alrekstad (Norvège), autour des années 979-981. Très tôt, son village est ravagé par Håkon Sigurdsson, venu réprimer un soulèvement de la noblesse locale à la tête duquel se trouvait Alrik. Suite à la mort de ses parents, Harald se réfugie dans la forêt de Byfjellene; c’est alors que commence la légende. Ce massif mystique englobe sept montagnes dont Floyen, Rundemanen et Ulriken. En certains endroits, il est composé de pentes douces boisées, dans d’autres de ravines abruptes, en particulier dans le nord d’Ulriken. Un versant proche de cet endroit s’appelle d’ailleurs Dødsdalen, la Vallée de la Mort. Le massif a une forme de croissant et abrite dans son creux Svartediket, le lac noir. C’est là qu’Harald fut recueilli et élevé parmi une harde de sangliers.

 

Tout comme le sanglier, Harald est devenu essentiellement nocturne pour échapper à l’Homme. Sédentaire et attaché à son territoire, il sélectionne ses habitats selon la saison, l’heure du jour ou de la nuit et ses besoins alimentaires. Le climat extrêmement rude et les conditions de vie très difficiles ont fait d’Harald un redoutable guerrier, expert dans la survie et déferlant sur ses ennemis tel un sanglier en furie. Arrivé à l’âge de 17 ans, Harald décide de sortir de l’ombre ! Il rejoint alors les troupes d’Olaf Tryggvason qui s’empare de la Norvège après le meurtre du Jarl Håkon Sigurdsson. Redoutable combattant et fin stratège, caractérisé par son casque à la soie d’or, Harald « celui qui commande l’armée », se fait très vite remarquer par Olaf, qui l’envoie aux Orcades, aux îles Féroé, en Islande et même au Groenland. La légende dit qu’au son de son cor surgissent des forêts 300 sangliers capables à eux seuls de changer l’issue d’une bataille. Cependant, en l’an 1000, une coalition réunissant Olof Skotkonung de Suède, Sven Ier de Danemark et des opposants norvégiens menés par Eirik de Hladir mettent fin au règne d’Olaf Tryggvason; c'est la bataille navale de Svolder.  Harald, obligé de s’exiler, décide alors de partir pour l’Islande où il fait la connaissance d’Einarr Håkonsson, Wilhjelm Hrafnson et Alrun Foxdóttir. Ainsi commence une nouvelle page de son histoire, celle de Vegvísir.

Show More

Harald Alriksson